Lettre du spectacle. P.Verrielle